Sans la prison, comment punir ?

Devant la surpopulation des prisons et ses conséquences sur le plan des droits de la personne, il existe une position radicale qui envisage leur abolition. Vouloir abolir les prisons impose de penser à des solutions de remplacement à l’emprisonnement. Or ces moyens existent déjà, il faut donc les encourager. Cet article propose d’explorer l’idée des mesures non privatives de liberté.

lire la suite

Le Canada est-il un modèle en matière de droits de la personne ?

À l’heure où la superpuissance américaine se replie de plus en plus sur elle-même, le rôle et l’image du Canada dans l’ordre mondial prennent d’autant plus d’importance. Le gouvernement de Justin Trudeau a en effet l’occasion de quitter l’ombre de son voisin et de restaurer le leadership du Canada en matière de protection des droits de la personne. De nombreux domaines dans lesquels les États-Unis ont toujours montré la voie, comme la protection des réfugiés et des populations vulnérables, ouvrent la porte à de nouveaux chefs de file. Toutefois, avant que le Canada ne prenne un quelconque engagement, une question s’impose : le pays peut-il tenir cette position et être un modèle, notamment en ce qui concerne la protection et la promotion des droits de la personne ?

lire la suite

Focus Détention : viser l’humanité des pratiques de détention

C’est le plus souvent dans les lieux privatifs de liberté tels que les centres de détention qu’on a recours à la torture et aux mauvais traitements. Afin d’assurer la protection des droits humains en détention, différentes normes juridiques existent. Rassemblées dans une base de données en ligne nommée « Focus Détention », elles forment un cadre normatif basé sur l’humanité des pratiques de détention.

lire la suite

La question des « mauvais traitements » et la détention au Canada

L’ACAT Canada est déjà intervenue sur le cas d’Adam Capay placé durant des années en isolement cellulaire alors qu’il n’était que prévenu [1] et sur celui du transfert des femmes dans une prison désuète et mixte, l’établissement Leclerc à Laval [2]. Sans être de la torture à proprement parler, ces situations pouvaient être envisagées comme des traitements cruels, inhumains et dégradants et nous proposons d’explorer cette question pour le Canada.

lire la suite