Vous avez à cœur de défendre les droits humains!

Nous vous invitons à venir dénoncer les pratiques de la torture avec l’ACAT Canada! Nous sommes à la recherche de bénévoles pour contribuer à la lutte contre les actes de torture dans le monde.  L’ACAT Canada, qui fête cette année ses 30 ans, est un organisme non gouvernemental (ONG). Il intervient auprès des autorités compétentes dans les cas de torture et de peines cruelles, inhumaines ou dégradantes dans le but de faire cesser ces actes ou de les prévenir.

Les candidat-es pourront mettre en œuvre leurs connaissances ou expériences en participant au Comité des interventions. Pour vous joindre au Comité des interventions de l’ACAT Canada et participer à la progression de la mission de l’ACAT, vous devez avoir un intérêt prononcé pour les questions de relations internationales, de droit international et avoir des habiletés en rédaction de documents. En tant qu’organisme de bienfaisance au Canada, l’ACAT se doit également de respecter des règles très strictes dans le cadre de ses interventions. De ce fait, les lettres sont rédigées avec le plus grand professionnalisme afin de tenir compte des subtilités politiques et juridiques. Ainsi, il s’agit de s’assurer non seulement de la véracité des allégations portées, mais aussi de l’exactitude du droit invoqué et de la précision politique de ces interventions. Leur tâche consisterait, selon leur expérience, à la rédaction d’actions et d’analyses juridiques, à en assurer le suivi, à ouvrir des partenariats et à agir sur de nouvelles thématiques, ou sur de nouveaux pays, dont le Canada.

L’ACAT Canada fonde son action sur le droit international public, principalement la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, les Conventions de Genève et les autres sources de droit et de jurisprudence. Elle rappelle ainsi aux États défaillants leurs obligations de faire cesser tout acte contrevenant à ces traités internationaux et de poursuivre les responsables. Des lettres de protestation relayée par ses membres ou émanant directement du Conseil d’administration de l’organisme sont donc adressées à toute autorité compétente, nationale ou internationale selon les situations.

Avec les 29 autres ACAT réparties dans le monde, l’ACAT Canada est membre de la Fédération internationale (FIACAT) qui bénéficie du statut consultatif auprès des Nations Unies (ONU), du statut participatif auprès du Conseil de l’Europe et du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). La FIACAT est également accréditée auprès des instances de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Veuillez s’il vous plait faire parvenir votre offre de service par courriel à acat@acatcanada.org

Grand merci pour votre implication!