Biographie sommaire de Gabriel Villemure

Gabriel Villemure a été président-fondateur, pour le Canada, de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (mieux connue sous le nom d’ACAT Canada) dont l’incorporation remonte à 1985.

Originaire de la région de la Mauricie, Gabriel Villemure est le fils de Donia Abran et Sylvio Villemure.

Membre d’une famille de 7 enfants, il entreprend ses études secondaires et collégiales au Séminaire de Joliette où il obtient en 1957 un Baccalauréat ès Arts, puis complète des études universitaires en pédagogie et en théologie. Ordonné prêtre en 1967 à Montréal, par le Cardinal Paul-Émile Léger, il poursuit des études de spécialité en liturgie à l’Institut Catholique de Paris de 1969 à 1971.

L’abbé Villemure occupe différentes fonctions pastorales et assume plusieurs responsabilités au sein du diocèse de Montréal. Les paroisses qui bénéficient de son expérience sont nombreuses au fil du temps : il s’agit de Sainte-Colette, Saint-Vincent-Marie, La Visitation, Saint-Joseph-de-Mont-Royal, Saint-Léon-de-Westmount, Notre-Dame-des-Neiges, Sainte-Dorothée et Saint-Théophile.

Gabriel Villemure a toujours été interpelé par cette Parole d’Évangile : « Ce que vous avez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à Moi que vous l’avez fait »… Il a mis en œuvre, dans les paroisses qu’il a desservies, divers comités tels : des comités de parrainage avec diverses communautés chrétiennes au Honduras et au Guatemala, un comité d’accueil pour les réfugiés lors de l’arrivée des « boat people » du Vietnam, des comités d’entraide pour les personnes démunies de paroisses moins privilégiées… Il a ainsi suscité l’engagement de nombreux bénévoles à mettre leur foi en pratique. Il en a été de même pour la fondation de l’ACAT.

Bien qu’officiellement retraité depuis 2012, Gabriel Villemure maintient encore aujourd’hui son engagement pastoral auprès de plusieurs communautés religieuses dans l’ouest de Montréal. Depuis la création de l’ACAT Canada, il poursuit son action humanitaire pour la défense des droits humains et particulièrement l’abolition de la torture, par des interventions multiples et variées auprès des étudiants en théologie comme dans des comités de l’ACAT Canada.

Le Prix Gabriel Villemure honore ce prêtre qui a marqué son époque par son engagement communautaire et humanitaire.

Print Friendly, PDF & Email