Bulletin de l’ACAT, novembre 2017

Le Bulletin de l'ACAT Canada du mois de novembre 2017 présente un appel à l'action en faveur de la libération d'un évêque chinois. Agissez, écrivez et contribuez à sa protection et sa libération! Vous pourrez aussi lire un article de réflexion sur les alternatives à l'incarcération ainsi qu'un court hommage à Gregory Baum citant ses paroles.

lire la suite

Focus Détention : viser l’humanité des pratiques de détention

C’est le plus souvent dans les lieux privatifs de liberté tels que les centres de détention qu’on a recours à la torture et aux mauvais traitements. Afin d’assurer la protection des droits humains en détention, différentes normes juridiques existent. Rassemblées dans une base de données en ligne nommée « Focus Détention », elles forment un cadre normatif basé sur l’humanité des pratiques de détention.

lire la suite

Écouter et voir au-delà des apparences

Dans cette vidéo, nous prenons conscience des vulnérabilités multiples camouflées derrière les apparences - point de vue que nous partageons. L'ACAT Canada supporte cette initiative de l'Arche Canada qui vise à éduquer le public sur les valeurs humaines fondamentales.

lire la suite

Etty Hillesum : choisir la grâce

Esther dite Etty est née le 15 janvier 1914 aux Pays-Bas. Ses parents sont des juifs libéraux et intellectuels. Sa mère est russe ; d’ailleurs, Etty apprendra le russe et l’enseignera. Elle détient une maîtrise en droit public néerlandais, qu’elle obtient en 1939 à l’âge de 25 ans, tout en s’impliquant dans le mouvement antifasciste. Sous l’occupation, elle fréquente de nombreux réfugiés juifs allemands. C’est le cas par exemple de Julius Spier, qu’elle rencontrera en 1941 et qui sera une influence marquante dans sa vie. Spier est un disciple de Jung et il encouragera Etty à développer sa spiritualité et ses idées en tenant un journal.

lire la suite

Pourquoi agir ?

Nos actions portent-elles des fruits ? Sont-elles efficaces ? Ces questions nous sont régulièrement posées. Nous hésitons à répondre, car l’efficacité démontrable n’est pas la motivation première de l’engagement d’une personne au sein d’un tel organisme. Elle n’est pas non plus ce qui maintient la persévérance des membres ou des sympathisants qui, depuis tant d’années, persistent à faire entendre leur voix.

lire la suite