Schéma de prière et de réflexion – automne 2018

« Fais-nous voir, Seigneur, ton visage de lumière…
dans le cri de l’automne. »

Jacques Gauthier

L’automne, saison de contrastes saisissants. D’abord, la nature s’y pare de coloris incommensurables alors que les fruits de la terre témoignent de la générosité foisonnante du Créateur. Les récoltes sont l’aboutissement d’un lent processus de gestation des semences où patience et confiance sont de mise. Puis, le dénuement des arbres comme la brièveté des jours suscitent intériorité et examen intuitif du sens et de la valeur de nos existences.

Ces moments de grâce et ce cri de l’automne, nous avons le privilège de les vivre et de les dire en toute liberté. Temps de reconnaissance comme de vigilance, nous y percevons les signes de Dieu qui appelle au partage, à la justice et à la dignité de tous nos frères et sœurs. Et dans l’éclat du divin visage de lumière, nous sommes introduits au sacré de toute vie humaine, un préalable pour écouter et faire entendre le cri des personnes torturées et consolider notre implication envers elles.

Cliquez sur ce lien pour imprimer le Schéma en format “feuillet de papier”

PRIÈRE D’AUTOMNE

Fais-nous voir, Seigneur, ton visage de lumière dans la froidure du matin, dans la chanson du ruisseau, dans le cri de l’automne.

Fais resplendir, Seigneur, ton visage de feu sur la brume des lacs, sur le corps des arbres, sur la peau des rochers.

Fais lever, Seigneur, ton visage de Pâques sur le refrain des heures, sur la marche des jours, sur la danse des saisons.

Fais luire, Seigneur, ton visage de bonté sur la pluie du midi, sur la rouille des feuilles, sur la migration des oiseaux.

Fais briller, Seigneur, ton visage de paix par le murmure des choses, par la musique des silences, par le sourire des mots.

Fais-nous marcher, Seigneur, à la lumière de ton visage vers les parvis de Jérusalem, vers les chemins d’éternité, vers la maison du Père.

Jacques Gauthier, Prières de toutes les saisons

TEXTES SACRÉS

Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie : Il s’en va, il s’en va en pleurant, il jette la semence; il s’en vient, il s’en vient dans la joie, il rapporte les gerbes.

Psaume 126, 5.6

Comme il est écrit : « Il a distribué aux pauvres, sa justice demeure à jamais. » Celui qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira aussi la semence, la multipliera et fera croître les fruits de votre justice. Vous serez enrichis de toutes manières par toutes sortes de libéralités qui feront monter par notre intermédiaire l’action de grâce vers Dieu. »

2 Corinthiens 9, 9-11

Jésus disait : « Il en est du Royaume de Dieu comme d’un homme qui jette la semence en terre : qu’il dorme ou qu’il soit debout, la nuit et le jour, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, on y met la faucille, car c’est le temps de la moisson. »

Marc 4, 26-29

RÉFLEXION

Cette parabole qu’on ne trouve que chez Marc exprime la confiance de Jésus et des premiers chrétiens en l’œuvre de Dieu qui fait arriver son Règne. Rien ne pourra s’opposer à sa lente réalisation.

Comme disciples de Jésus nous sommes invités à partager cette confiance. Malgré l’ampleur du défi de la lutte pour le respect des droits humains en notre monde, la fragilité de nos gestes et de nos appels ne doit pas refroidir notre désir ardent à être témoins de l’Évangile. Nous sommes invités à faire humainement notre possible et à laisser à Dieu ce qui nous apparait impossible.

Nos appels ne sont pas toujours couronnés d’un succès immédiat, mais, de temps à autre, une bonne nouvelle nous est annoncée, soit la libération d’une personne emprisonnée ou l’amélioration du sort d’une personne menacée de mauvais traitements. Ce sont là des raisons de nous réjouir, de rendre grâce pour ces signes illustrant la lente et mystérieuse avancée de la liberté promise par Jésus. Nos efforts à ensemencer sont souvent laborieux, parfois douloureux comme le laisse entendre le psaume. Mais l’espérance d’une récolte abondante à partager est source d’une joie renouvelée et un motif de persévérance entêtée.

POÉSIE

Ces jours qui te semblent vides
Et perdus pour l’univers
Ont des racines avides
Qui travaillent les déserts
[…]

Patient, patience,
Patience dans l’azur!
Chaque atome de silence
Est la chance d’un fruit mûr!
[…]

Paul Valéry Patience dans l’azur

CHANSONS

Un automne à Paris (vidéo et paroles)

Amin et Ibrahim Maalouf / Louane

« …Pour tous ceux qui sont tombés
Pour tous ceux qui ont pleuré,
À vous tous qui gardez foi
En la dignité de l’Homme,
Dans tous les pays du monde
Et pour toujours.
Ensemble nous resterons
Main dans la main… »

L’assassin assassiné (vidéo et paroles)

Jean-Loup Dabadie / Julien Clerc

Écrit un après-midi de l’année 1978, alors que l’auteur avait assisté à une exécution le matin même. Cette chanson engagée a participé activement à l’abolition de la peine de mort en France.

RÉFLEXION SUR LE TEMPS PRÉSENT

L’Arabie Saoudite semonce la ministre des Affaires étrangères du Canada n’acceptant aucune remontrance concernant les mauvais traitements et la torture envers ses citoyens. Sur la scène internationale, personne ne dit rien, tous reniant l’obligation d’intervenir quand des États martyrisent leur peuple. Les temps ont changé depuis la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948.

Comme le dit le chroniqueur du journal La Croix, François SUREAU (2018.07.10) : ‘Nous pensions autrefois qu’il était juste d’envahir un pays où l’homme était martyrisé, nous pensons désormais qu’il est bon qu’il existe des pays où l’homme est martyrisé afin qu’on puisse y renvoyer nos déchets’… Et payer pour faire repousser au désert d’Algérie ces migrants indésirables. Les déserts ont aussi un automne : celui des jours de plus en plus courts, des longues nuits s’égrenant jusqu’au solstice du 21 décembre, des froids glaciaux qui sans refuge, sans organisation humaine ni chaleur se vivent très mal… ou pas du tout.

À tout le moins, le Canada a eu le courage de dénoncer cet état de fait.

PISTES À PARCOURIR

  • Quels extraits des textes, des chansons ou des prières me rejoignent ?
  • La période de l’automne présente-t-elle pour moi, un défi personnel important sur le plan de mes engagements ?
  • Comment est-ce que je ressens la lenteur requise pour voir les résultats escomptés? Où est-ce que je trouve la patience sans autant perdre ma détermination et ma joie?

PROLONGEMENTS

PRIÈRE – Semences et espérance

Seigneur, dépose en moi chaque jour la graine de l’espérance qui me fait discerner dans les évènements les signes du monde à venir.

Dépose en moi chaque jour la graine de l’amour qui me fait travailler avec persévérance pour que ta joie soit distribuée sans compter.

Dépose en moi chaque jour la graine de la foi qui fait reculer les peurs et les ténèbres, qui illumine et éclaire ma vie.

Merci pour ces graines, petites et fragiles et quand survient la tempête, donne-moi de les protéger et de résister pour qu’un jour elles portent des fruits.

L’espérance, l’amour et la foi Communauté de Caulmont

Dieu vivant. Nous sommes parfois étrangers sur la terre, déconcertés par les violences, les duretés d’oppositions.

Comme une brise légère, tu souffles sur nous l’Esprit de paix, transfigure les déserts de nos doutes pour nous préparer à être porteurs de réconciliation, là où Tu nous places, jusqu’à ce que lève une espérance de paix parmi les humains.

Esprit Saint, pour accueillir la mystérieuse présence du Ressuscité, nous sommes souvent surpris d’être si peu attentifs et même distants. Mais toi, toujours tu nous précèdes sur le chemin qui, des hésitations et du doute, ouvre
sur la confiance du cœur.

Tu nous as choisis, faibles aux yeux humains, pour qu’il soit bien évident que le rayonnement de ta bienveillance ne vient pas de nous, mais du Ressuscité qui prie en nous.

Tu souffles sur nous l’Esprit de paix Communauté de Taizé

GESTE à POSER

En vue de la Journée mondiale contre la peine de mort le 10 octobre, pourquoi pas envisager de correspondre avec un condamné à mort? Dans le Bulletin de septembre 2018, l’article de François Delorme raconte son expérience et donne les informations pour s’engager sur cette voie.


Comité Solidarité Prière : F. Delorme, D. Fortin, R. Labbé, J.-M. Laforest.

Remontez au début pour visualiser le Schéma en format papier.
Vous pouvez aussi imprimer le Schéma dans sa version web en cliquant sur le lien de l’imprimante “Print” (ou encore, en sélectionnant pdf dans la fenêtre de dialogue pour sauvegarder une copie électronique de la page) :
Print Friendly, PDF & Email
Partagez