Chaque victime de torture est une victime de trop : déclaration sur la prévention de la torture

Posted on Juin 28, 2017 in Blogue

À l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture du 26 juin, le Rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, le professeur Nils Metzer ainsi que ses trois prédécesseurs, les professeurs Juan Méndez, Manfred Nowak et Theo van Boven, ont commémoré et honoré les victimes et les survivants d’actes de torture. Ils ont conjointement réaffirmé leur engagement à lutter contre la torture. Ils ont aussi rappelé que la torture peut se produire en tous lieux et temps et peut toucher n’importe qui.

Ils ont remis l’accent sur l’importance de prévenir la torture dès les premières heures de garde à vue où les risques sont les plus élevés. En effet, depuis l’entrée en vigueur de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, il existe des mécanismes efficaces que les États peuvent mettre en place pour prévenir et lutter contre la torture. Ces experts invitent donc les gouvernements à investir dans des garanties procédurales et juridiques pour prévenir la torture car « chaque victime de torture est une victime de trop ».

La version complète de la déclaration peut être lue ici : http://www.apt.ch/content/files/OpenLetter_26June_UN_SRTs_InvestinSafeguardstoPreventTorture_FR.pdf